Le rêve de Ludo

Avec Ludo et Tina nous avons fait des choses délicieuses, mais attendez, pour que vous compreniez mieux, il faut que je commence par le début : 

Ludo, d’habitude très doux avec moi, essayait cette fois-ci de prendre le contrôle en fixant certaines règles qui pour lui étaient simples, mais qui pour moi, femme rebelle dans l’âme, étaient plutôt difficiles.

Je ne connaissais pas assez Tina pour savoir comment elle vivait cette expérience. Je la voyais juste assise sur le fauteuil rouge, avec dans ses yeux une flamme grandissante.

J’étais attachée au lit et j’essayais de rester tranquille, alors que, de nature impatiente, mon imagination partait très loin.

Je vois Ludo donner un œuf vibrant à Tina et lui demander d’un ton ferme de le mettre en place et d’attendre le signal. Je regarde cette scène, amusée, je me demande si Ludo sera imaginatif pour le signal, mais il ne m’a pas laissé le soin de le vérifier car il me demande de fermer les yeux. Je lui obéis et je sens qu’il commence à passer un plumeau partout sur mon corps en commençant par mes oreilles, puis ma bouche, mon cou, mes épaules et mes seins.

Mon cœur bat la chamade, mes respirations deviennent des gémissements et mon sexe est de plus en plus humide. Je sens le plumeau descendre et cette fois-ci caresser mon ventre, mes jambes, mon clitoris déjà brûlant de désir qui se perd au milieu des spasmes que je ne peux tout simplement pas contrôler, puis il s’arrête. J’ai envie de crier : « Continue Ludo, putain ! » mais je me retiens. Je suis tentée d’ouvrir les yeux pour voir ce que fait Tina, mais malgré la tentation, je les garde fermés histoire de continuer à tout percevoir et tout ressentir plus fortement.

Je sens ses mains qui caressent à nouveau mes jambes puis qui remontent petit à petit pour enfin m’appliquer une noisette de gel lubrifiant. D’ailleurs, je me demande pourquoi il l’a fait, je suis bien assez mouillée et je n’en ai absolument pas besoin, mais n’ayant pas envie de le rendre triste avec ma remarque, je le laisse faire en même temps que je me laisse faire. Je me décide enfin à rouvrir les yeux pour jouir de plaisirs que la vue pourra ajouter à cette expérience. Je perçois le regard de Ludo qui se tient devant moi et qui commence à jouer avec le petit vibro sur mes tétons qui durcissent à vue d’oeil. 

Ludo a un regard enflammé, espiègle, lubrique et le voir si chaud est loin de me laisser de marbre. Je souris en le regardant et comme pour me faire payer ce geste, il descend le vibro, le met à la puissance maximale et le colle sans détour contre mon clito. Il sourit alors à son tour, et je me demande pourquoi, alors que le mien s’efface sans que je puisse faire quoi que ce soit pour devenir plaisir tout entier.

Je le comprends seulement quelques secondes après, quand je sens le plaisir décuplé m’envahir, le chaud et le froid du gel qu’il m’a appliqué, LA raison de l’étincelle dans ses yeux. 

Je sais qu’il veut me rendre folle de plaisir, nous rendre folles de plaisir toutes les deux. Et j’en ai la confirmation juste après, quand je le vois lancer la télécommande de l’œuf à Tina. Ludo enlève le vibromasseur qu’il avait mis en moi et le remplace par un petit womanizer starlet que je ne connaissais pas et un gode en verre somptueux qui ressemble à un de la marque Icicles que j’ai dans ma collection ! Je suis contente d’avoir fait savoir à Ludo, avant de commencer cette séance, que l’on pouvait jouer mais pas me pénétrer… il a su trouver des objets sublimes pour me rendre folle de désir et de plaisir.

Il a commencé à utiliser ce joli gode en faisant des va-et-vient avec, il sait s’en servir, mes jambes tremblent presque. J’essaie de me contrôler, mais je gémis de plus en plus fort. 

Tina se colle à son dos et elle commence à le masturber, des gémissements viennent des deux côtés et cela m’excite bien plus que j’aurais pu l’avouer, malgré mon côté voyeuse. 

Il m’enlève les 2 jouets et les remplace par un oeuf télécommandé. Il donne la télécommande à Tina qui me fait face. Elle vient tout près de moi, approche sa bouche de mon sexe et en joue avec plaisir, en même temps qu’elle appuie sur les boutons de la télécommande. Je me tords de plaisir dans tous les sens, je ressens l’explosion arriver et je ne peux pas lutter contre ça : J’arrive au nirvana.

Je gémis très fort, et je les vois, puis les entends arriver à leur tour. Je souris et je suis reconnaissante de ce plein d’orgasmes et de sourires. Ce fût un bien joli rêve !

Lady Annia

Retrouvez la version de Ludo :
https://lesmotsludiquesdeludo.wordpress.com/2021/06/21/le-reve/

Et également la version de Tina :
https://www.tinadarnoux.div.re/Books/eros/165

Un commentaire sur “Le rêve de Ludo

Ajouter un commentaire

  1. Ping : Le rêve

Laisser un commentaire

par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :