Allons découvrir LE plaisir au masculin !

Quand j’ai entendu parler de ce sextoy, l’Arcwave Ion, j’étais dubitatif. Un jouet pour homme, pour prendre du plaisir avec son sexe, mais sans que ça ne soit un masturbateur.

Ma curiosité gagnant le combat contre ma raison, me voilà attendant mon colis. Je le déballe. J’ai été grandement surpris en voyant sa taille (28×24 cm et 8 cm de haut). Ne contiendrait-il pas plusieurs exemplaires ?

Comme beaucoup de jouets récents, il y a un carton enveloppant la boîte. Je l’examine, découvre les explications en anglais au verso et vois un joli trait bleu séparant la boîte à l’intérieur. Je fais glisser cette couverture et me trouve devant une boîte immaculée, un peu comme les produits avec la pomme.

En l’ouvrant, tel l’écrin d’une bague, je me demande si j’ai acheté une œuvre d’art ou un sextoy. Tout est présenté soigneusement, dans des compartiments séparés. Une boîte d’un côté et le jouet de l’autre.

Je réfrène mes ardeurs et prends le temps de lire la notice uniquement disponible en anglais, mais elle est très simple et il y a plein d’images explicatives. Je prends le temps d’explorer tous les éléments fournis. Pour ranger et charger le jouet, il faut le glisser dans la boîte. C’est pratique car ainsi rangé il peut trôner dans votre salon à l’insu de vos visiteurs. Seules 3 petites lumières indiquent qu’il charge en toute discrétion. Le branchement du câble USB est très bien pensé et très discret une fois en place.

Les 3 lumières sont allumées, je peux le prendre. Dans la notice, ils parlent d’un temps de charge de 85 minutes, pour une autonomie de 60 minutes. Je peux vous assurer que c’est amplement suffisant pour partir et revenir du 7ème ciel plusieurs fois. Je prends le jouet dans les mains et l’examine à nouveau.

Je lubrifie l’intérieur généreusement (ils fournissent un petit tube de lubrifiant) et mon sexe. La gaine est très extensible et m’accueille sans souci. J’allume, j’entends du bruit, mais ne ressens rien. Je regarde à nouveau les instructions, il faut placer le trou sur le frein du sexe.

Je cherche comment bien placer les 2 éléments ensemble. Et sans sentir ni mouvement ni flux d’air, une sensation de bien-être m’habite (vous avez compris le jeu de mots ^^). Je réduis la puissance, continue à chercher le bon endroit. Couché, sur le dos, les yeux fermés, je me laisse porter par ce plaisir nouveau et puissant. Mon cerveau a de la peine à comprendre ce qu’il se passe, mais il profite également et je me sens de mieux en mieux.

J’ai rapidement un premier orgasme sans éjaculation. J’en veux encore, je le laisse donc en place, mon sexe restant bien tendu. Durant cette séance j’ai dû avoir près de 5 orgasmes, sans jamais éjaculer. J’étais vidé psychiquement et physiquement, affalé sur mon canapé. Après une bonne demi-heure, j’étais de retour dans le monde réel.

Le sextoy se sépare en deux, la partie avec la gaine et la partie avec le dispositif électrique. Cela est très pratique car on peut laver convenablement la partie la plus en contact avec nous, et rincer l’autre partie aussi. Une fois le tout séché, on le remonte, on le désinfecte et on le range dans sa boîte. Au préalable, il faut installer un sachet absorbant (fourni) comme les petits sachets billes que l’on trouve dans diverses boîtes. Il viendra se glisser à l’intérieur de la gaine pour empêcher toute moisissure. L’avantage de ce sachet est qu’on peut le passer au micro-ondes pour le sécher et le réutiliser.

Explication

En fait ce jouet fonctionne avec la même technologie que les Womanizer. Et le frein est une zone très sensible du sexe (là je ne vous apprends rien par contre ^^). En mixant ces deux informations, les orgasmes pleuvent. Je ne sais pas si cela ne le fait qu’à moi, mais je n’ai jamais éjaculé lors de son utilisation. Par contre, la gaine peut servir de masturbateur conventionnel, elle est légèrement ondulée, mais n’est pas vraiment prévue pour cela.

Particularités

Outre son nouveau système de masturbation, ce sextoy propose quelques points supplémentaires.

Je vous ai déjà dit qu’il est tout à fait possible de régler la puissance, en augmentant et diminuant le bruit également. Il dispose également de la technologie « Smart Silence », mais qu’est-ce donc ?

En fait, cette option est activable ou non. Elle permet d’activer le jouet quand il détecte le contact proche du trou, dès qu’il n’y a plus rien, il s’arrête. Personnellement je n’en vois pas l’intérêt, et peut-être que cela est dû à mon anatomie, il a de la peine à me détecter et ne s’allume pas toujours.

Après, je peux comprendre que lors de jeux à deux, il est plus pratique de l’allumer en avance et de n’avoir qu’à le prendre et l’installer pour qu’il se mette en route. À part ça, je n’en vois pas l’utilité, surtout qu’il s’allume et s’éteint facilement et rapidement.

Conclusion et caractéristiques

Ce sextoy vaut largement son prix. Il est très efficace et permet de découvrir une autre façon de se faire plaisir. Fonctionnant avec la même technologie qu’un Womanizer, vous pourrez passer des soirées orgasmiques avec Madame.

• Boîte de recharge : 11x7cm 19cm de haut

• Jouet : 8x5cm 15cm de haut

• Silicone ABS sans phtalates

• Charge avec un câble USB mini, il faut l’adaptateur USB pour prise secteur • Autonomie : 85 minutes de charge pour 60 minutes d’utilisation

J’espère que cette review, ma première, vous a plu.
Je vous dis à la prochaine les amis. Soyez coquins et continuez à découvrir des choses seul (e) ou accompagné (e)

Monsieur P.

Un commentaire sur “Allons découvrir LE plaisir au masculin !

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :