Allons crier ensemble OHMYG ! (ou pas)

Avant de commencer, j’aimerais dire un grand MERCI à KissKiss qui m’a permis de tester ce jouet, pour vous. 

N’oubliez pas qu’avec le code de réduction « LADYANNIA », vous aurez -10% lors de votre premier achat chez www.kisskiss.ch 

Profitez !

Le produit en quelques mots : 

Marque : Ioba Toys

Modèle : OhMyG

Dimensions : 20 x 3.5 cm

Poids : 250 grammes

Couleur : Rose saumon

Matière : Silicone de qualité médicale et plastique ABS (sans phtalates)

Alimentation : Batterie rechargeable par USB-C (câble de recharge fourni) 

Temps de chargement  : 180 minutes (3 heures) 

Autonomie de fonctionnement : 90 minutes

Je vais vous parler du jouet que vous avez plébiscité, via le sondage sur mes réseaux sociaux.

Je vais vous parler du OhMyG de Ioba Toys, qui est un jouet automatisé, conçu spécialement pour masser le point G.

Je n’ai jamais auparavant, du moins… je crois, testé un jouet spécial Point G, et c’est avec une excitation non dissimulée que je vais le faire pour vous.

Tout d’abord, quand je l’ai reçu, je me suis dit que la boîte était vraiment belle, elle ressemblait à l’emballage de mon dernier téléphone portable !

Le jouet est de couleur saumon (pour les hommes qui me lisent et qui ne savent pas de quoi je parle, disons qu’il est rose !) avec un design très épuré. Je le trouve vraiment grand et beau (par rapport à d’autres).

Un jour avant le test, je me pose une question existentielle et pas des moindres : « Où est mon point G ? » Je ne m’étais pas soucié des noms qu’avaient toutes les parties de mon intimité jusqu’à aujourd’hui, je l’avoue.

Je me documente donc pour pouvoir poser ce jouet « au bon endroit », et j’apprends que le point G s’appelle en réalité le point de Gräfenberg. En plus de ça, j’ai appris pleins d’autres trucs et j’ai lu jusqu’à pas d’heure, ce qui fait que je me suis endormie en me disant que si seulement j’avais été une si bonne élève à l’école concernant d’autres sujets, j’aurais eu des super notes assimilant tout ça.

Au réveil, je me sens prête à enfin le tester, alors je reste couchée sur le dos et je prends mon fidèle ami, le Womanizer Premium. Je m’amuse avec, j’ai du plaisir et cela car selon ma lecture de cette nuit, c’est le meilleur moyen de trouver mon point G, qui sera alors plus bombé et sa muqueuse un peu plus rugueuse que le reste du vagin lorsqu’il se gonflera d’excitation, donc plus reconnaissable.

Je mets le Womanizer Premium de côté, j’utilise mes mains pour trouver enfin ce petit bouton d’amour râpeux, qui me distrait pendant mon sommeil. Je me caresse et je prends le temps de profiter de mon corps, de ressentir le plaisir monter, de sentir comment la lubrification se faisait.

Quand je pense l’avoir trouvé, j’allume le jouet et au premier abord, ça me fait sourire, car je sens la petite perle mobile qui se trouve au bout bouger doucement toute seule, je tiens le jouet contre mon point G et… il ne se passe RIEN ! Alors j’augmente la vitesse graduellement (il y en a trois) et à la dernière, ça me fait mal, alors je m’arrête. 

Je me rappelle avoir lu que la stimulation du point G provoque un orgasme chez seulement 10% des femmes, alors je laisse tomber pour la journée.

Il y a aussi le fait que j’ai dans la tête des choses qui me préoccupent, et le contexte actuel n’aide pas. Je sais que l’aspect psychologique est très important pour atteindre l’orgasme. Peut-être que je n’étais tout simplement pas assez détendue…

Le soir arrivé, et alors que j’allais me coucher sagement, je me rappelle d’une situation que j’ai vécue assez récemment et qui m’a excitée. Je reste alors concentrée là-dessus, je prends mon lubrifiant préféré, je commence à jouer avec le « OhMyG » et au lieu de me mettre sur le dos, je me suis mise en « levrette » (à quatre pattes). Rien qu’au contact de la perle qui bouge au premier niveau de vitesse, je ressens mon corps réagir de plaisir. 

Pas un plaisir comme quand je touche une partie de mon corps que je connais bien, comme mon clitoris ou autre, mais un plaisir que je sens devoir explorer plus profondément.

Troisième essai : Et oui, comme on dit, il n’y a pas deux sans trois ! Je viens de le réessayer et je confirme ce que je vous avez déjà avancé un peu plus haut, il faut du temps pour comprendre comment ça marche, de ressentir ce plaisir monter avec ce genre de massage aussi. Lors de ce troisième essai, le plaisir que j’ai ressenti était plus fort, ce qui fait que depuis le début on s’est amélioré, petit à petit.

Je vous ferai surement un update vis-à-vis de ce jouet, et je vous ferai savoir sur les réseaux sociaux quand ça sera fait, car je pense qu’il mérite que je continue à explorer avec lui les recoins cachés de mon point G, vu les améliorations entre le premier usage et le deuxième. 

Les + :

– Il est très beau et épuré 

– Chargement assez rapide (à titre de comparaison : le Zumio E a besoin de 16 heures pour charger et le Womanizer Premium quant à lui a besoin de 2 heures 30 minutes) 

– Silencieux (si je le compare par exemple à mon Womanizer Premium, il n’y a pas photo)

– Splashproof (qui veut dire qu’il résiste aux éclaboussures d’eau, mais qu’on ne peut pas le submerger car il ne résiste pas aux bains par exemple)

– Nettoyage aisé (il faut juste soulever la perle)

Les – :

– Pour les débutantes aux jouets destinés au point G, ce jouet pourrait faire mal (comme à moi, lors de ma première utilisation)

– Peu de vitesses différentes à mon goût (que trois)

 – Jouet de grande taille, peu pratique pour l’emmener en voyage avec soi. 

Quelques suggestions de ma part : 

– Pour moi ce jouet est destiné à des femmes qui ont déjà une certaine expérience et connaissance de leurs point G et qui pourraient encore plus jouir de tout le potentiel que ce jouet peut leur offrir.

-Tout d’abord, les filles, n’oubliez pas d’utiliser du lubrifiant et cela même si vous êtes bien lubrifiées (super méga important)

– Si jamais vous n’arrivez pas du premier coup, réessayez plus tard. Et si jamais vous n’arrivez toujours pas, concentrez-vous sur un autre type de plaisir (comme l’anal ou le clitoridien !). Il ne faut pas oublier que chaque corps est différent et que nos ressentis le sont aussi. 

– Si vous avez trouvé la partie rugueuse le point G, FÉLICITATIONS !  Mon conseil pour vous : Privilégiez une autre position que celle couchée sur le dos, car l’angle n’est pas idéal (selon moi). Sinon, vous pouvez aussi vous mettre sur les genoux, trouver la bonne position POUR VOUS, mais surtout soyez détendue. 

Si jamais mon test vous a plu et que vous aimeriez l’acheter, c’est par ici :

https://www.kisskiss.ch/fr/ioba-toys-ohmyg

*Je n’ai pas de lien d’affiliation avec eux. Mon seul plaisir est de vous faire découvrir mon sexshop préféré, qui a beaucoup de choix en matière de sextoys et qui livre en Suisse, mais aussi dans les pays de l’Union Européenne et même au Canada et aux Etats-Unis !

→ Mes reviews restent objectives et honnêtes, toujours. ←

Si vous avez envie de m’écrire pour une collaboration, me poser une question, que vous aimeriez un conseil ou peut-être tout simplement m’envoyer un petit message d’encouragement, vous pouvez le faire ici : 

        ladyannia@mysluttyside.com

A la prochaine review coquine,

Lady Annia

Laisser un commentaire

par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :