Allons mélanger design, plaisir et volupté !

Pour commencer, si je résumais mon expérience dans les sextoys pour homme, je dirais qu’un néophyte serait plus expérimenté que moi. Si je n’avais jamais passé le cap avant aujourd’hui, c’est que je pensais simplement que ces sextoys ne fonctionnaient pas et que mes dix doigts étaient beaucoup plus efficaces.

Je me suis donc décidé à franchir le cap et j’ai commandé quelques sextoys (donc je vais pouvoir vous faire plusieurs reviews pour mon plus grand plaisir, et le vôtre aussi j’espère !)

Je reçois donc mes sextoys et j’ouvre le paquet. J’ai cru m’être trompé en découvrant le masturbateur « Tenga Flip Zero – Noir (Strong Edition) », un sextoy gigantesque et qui je vous l’avoue, du premier regard, soulève beaucoup d’appréhension. L’aspect général est plus parlant en photo.  Etant fan de design, avoir un sextoy sous verre qui ressemble à une lampe de chevet de Star Trek ou Alien, je valide à 1000%.

Donc j’enlève la cloche et découvre un sextoy avec des lignes élancées. La prise en main est aisée et agréable. La taille qui, auparavant me paraissait gigantesque est réduite, car le sextoy est plus petit que la cloche en plastique dans laquelle il est stocké.

L’ouverture pour le nettoyage est très simple. On coulisse la partie noire et ensuite on ouvre le sextoy. Attention, les petits clips pour la dernière ouverture sont très fragiles. Une fois ouvert, il est facile de le nettoyer à l’eau ou avec un produit approprié.

Il est temps maintenant de passer le cap… Je parcours rapidement le dépliant et comprends que le fonctionnement est assez basique. Il faut y mettre du lubrifiant et le shaker comme un barman le ferait avec un cocktail.

Petit conseil perso : Avant l’utilisation, faire couler de l’eau chaude dedans, le sécher et ensuite mettre du lubrifiant tiède, car c’est beaucoup plus agréable ensuite, garantissant des sensations décuplées.

Le manuel explique qu’il faut l’ouvrir et le badigeonner avec du lubrifiant (il y deux petits sachets fournis avec, mais ils ne sont pas très pratiques à utiliser.) 

Je commence tout d’abord par me masturber avec la main. Quoi ! Pardon ! Oui je m’étais promis de ne plus utiliser mes doigts de la même façon… Oui, mais il faut un sexe en érection pour pénétrer le sextoy.

L’utilisation se fait ensuite très simplement. Si vous sentez qu’il manque de lubrifiant, rajoutez-en.

J’ai découvert deux fonctions que je voulais vous partager :

Si vous prenez le sextoy en le tenant par le plastique noir brillant, vous simulerez une pénétration plus aérée. Cette sensation est pour moi très agréable.

Si vous appuyez plus sur les deux parties en noir mat, la sensation se transformera en succion plus ou moins intense en fonction de la pression que vous appliquerez. De très bonnes sensations à découvrir également !

Pour résumer ce moment de découverte et de plaisir, j’ai été très surpris à la première utilisation, voire même déçu sur certains points, découlant surtout d’un manque de connaissance du sextoy. Dès ma deuxième utilisation, j’ai vraiment pu avoir de belles sensations que mes mains seules n’ont pas le pouvoir de fournir. Au final, une vraie réussite avec une jouissance accrue.

 Les + :
Il procure plusieurs sensations très réalistes.
Il peut être utilisé à deux dans des jeux érotiques.
Facilement nettoyable.
Un plaisir différent quasiment garanti.
Une pénétration complète, pas seulement le haut du sexe.
 
Les – :
La taille peut être rédhibitoire.
Pas forcément très pratique à prendre en voyage.
Le démontage est délicat, il faut faire attention à ne pas casser les clips.

Mister Kalin

Laisser un commentaire

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :